40e Journées internationales de l'AFAMLARABandeau_AFAM_03.jpgBandeau_AFAM_3_5.jpgBandeau_AFAM_7.jpg

NANTES 2019 – 40e JOURNÉES INTERNATIONALES DE L’ASSOCIATION FRANÇAISE D’ARCHÉOLOGIE MÉROVINGIENNE (AFAM)

UN MONDE EN MOUVEMENT : LA CIRCULATION DES HOMMES,
DES BIENS ET DES IDÉES À L’ÉPOQUE MÉROVINGIENNE (Ve-VIIIe SIÈCLE)

 3 -5 octobre 2019

 Diademe_sans_fond_1.jpg

Depuis 1979, les journées de l’AFAM sont organisées, chaque année, dans une ville différente, avec un partenaire institutionnel de la région d’accueil[1]. Ces dernières se déroulent en deux temps : les deux premières journées sont généralement consacrées à une thématique en lien avec la période mérovingienne, tandis que la dernière porte sur l’actualité de la recherche régionale pour le haut Moyen Âge.

Pour le quarantième anniversaire de l’AFAM, les Journées internationales d’archéologie mérovingienne seront organisées par l’université de Nantes, à Nantes (salle de la Manufacture, à confirmer), du 3 au 5 octobre 2019.

 

 LES JOURNÉES THÉMATIQUES (3 ET 4 OCTOBRE)

Les deux premières journées auront pour thème la circulation des hommes, des biens et des idées à l’époque mérovingienne du Ve au VIIIe siècle.

Cette thématique s’inscrit dans le prolongement des réflexions engagées par les historiens des textes sur les échanges en Europe occidentale dans le courant du haut Moyen Âge. L’objectif est ici de mettre à contribution les sources archéologiques qui restent encore trop souvent méconnues ou sous-exploitées dans les travaux sur le sujet. C’est également l’occasion d’identifier les continuités et les transformations perceptibles dans les mécanismes et la nature des échanges après la chute l’Empire romain.

La localisation de Nantes en limite du royaume franc, en bord de Loire et ouverte sur l’océan, en fait le lieu idéal pour s’interroger sur la circulation des hommes, des biens et des idées en Gaule mérovingienne et sur les liens qu’elle entretient avec les royaumes voisins et les contrées plus lointaines.

Cette approche multiscalaire devrait permettre d’appréhender la question à l’échelle locale ou régionale (au sein des campagnes, dans l’espace urbain, relations villes/campagne, contextes littoraux ou intérieurs…) mais aussi sur de plus longues distances et par-delà les mers.

Trois thématiques seront plus précisément développées :

  • les vecteurs de transmission ;
  • la nature des objets échangés ;
  • les conséquences de la circulation des biens et des idées.

Parmi les vecteurs de la transmission des biens et des idées, ce sont bien évidemment les moyens, les axes de communication (terrestres, fluviaux ou maritimes) et les infrastructures (ports, marchés...) qui pourront, en premier lieu, être évoqués. De même, la question pourra être abordée par le biais de certaines catégories de la population au rang desquels figurent les artisans, instruments privilégiés de la diffusion des savoir-faire techniques, les élites, au contact des cours des royaumes barbares, ou encore l’armée.

L’étude des objets échangés, qu’il s’agisse de matières premières ou d’objets manufacturés (céramique, verre, métal...) a pour objectif de préciser les conditions de production et les courants d’échanges, envisagés à différentes échelles.

Enfin, la session consacrée aux effets de la circulation des biens et des idées sera plus spécifiquement axée sur la monétarisation, les modes et les influences culturelles, là aussi, perceptibles à partir de l’analyse des structures et des objets archéologiques.

Ces communications auront pour objectif de mettre en valeur la pluralité des transactions infra et transculturelles dans un monde multipolaire en mouvement, à une période où l’on assiste à une modification progressive des contacts et des courants d’échanges, amorcée à la fin de l’Antiquité et dans une période de transition conduisant progressivement vers une économie médiévale.

 

LA JOURNÉE D’ACTUALITÉ DE LA RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE SUR LE HAUT MOYEN ÂGE
DANS LES PAYS DE LA LOIRE ET EN BRETAGNE (5 OCTOBRE)

 Les 40e journées de l’AFAM à Nantes en 2019 offrent l’occasion de proposer une présentation renouvelée de l’état des connaissances sur le haut Moyen Âge dans les Pays de la Loire et en Bretagne, plus de quinze ans après les journées organisées à Angers (2001)[2] et plus de trente ans après celles de Rennes (1984)[3].

Les présentations se feront sous la forme de communications orales et de posters, qui pourront correspondre à des synthèses ou à des présentations de sites importants.

 

 



Illustration : «Bandelette Mérovingienne» - INVENTAIRE n° 900.035.1, collection Musée d'Art et d'Histoire de Cholet - Dépôt de la Société des Sciences Lettres et Arts de Cholet - Cliché Mathilde RICHARD - VILLE DE CHOLET

[1] Pour plus d’information sur l’AFAM et les colloques qui se sont tenus depuis 40 ans, cf. https://www.afamassociation.fr

[2] XXIIe Journées internationales d’archéologie mérovingienne d'Angers, 26-28 octobre 2001. Militaires barbares dans l’armée romaine en Occident. – Actualités archéologiques du haut Moyen Âge dans l’Ouest de la France. Bulletin AFAM, 2001, 64 p. : ill.

[3] Barral I Altet (X.) ed.— Archéologie mérovingienne : historiographie et méthodologie. Paris : Errance, 1989, 78 p. : ill.

Personnes connectées : 1